Comment devient-on maiko chez Shigemori?

Publié le par Zazen Rouge

Information : Maboroshi no Rouge est désormais listé sur le Japan Blog Directory ! Cela fait un moment que je recherche de bons agrégateurs de blogs sur la (les) culture(s) japonaise(s). Le Japan Blog Directory recense des blogs variés autour de thèmes : langue, culture, voyages... Et il y a même une catégorie consacrée aux langues étrangères !


Si les okiya (置屋 - maisons de geishas) kyôtoïtes sont encore réputées pour être des milieux très fermés, certaines n'hésitent plus à dévoiler certains de leurs secrets par le biais des nouvelles technologies. C'est par exemple le cas de la maison de thé Shigemori dans le quartier de Miyagawachô, qui ne se contente plus d'un simple site commercial. Ici, le grand public peut découvrir sur un blog les éléments de saisonnalité qui font la vie des maiko (apprenties geiko) et des geiko (geishas de Kyôto), les origines de leurs tenues, les préférences des gracieuses hôtesses ainsi que les arts qu'elles pratiquent...

Kyo-Odori 0518Poster pour la danse annuelle de Miyagawachô, Kyô Odori, avec les maiko Satono et Fukuai

Car Shigemori est aussi une okiya, et son site comporte plusieurs pages consacrées au recrutement de ses futures protégées. La politique d'embauche de la maison a l'air moins conservatrice qu'ailleurs : Shigemori demande seulement aux candidates d'être en bonne santé, d'aimer les arts traditionnels, d'avoir un caractère sociable et d'être âgées de 15 à 18 ans. Un CV et l'accord écrit des parents, et c'est un premier pas vers la profession de maikoqui vient d'être franchi ! En théorie du moins, car la maison ne nie pas que l'apprentissage reste difficile. La future artiste passera par les phases consécutives de shikomi (仕込み – apprentie maiko junior) pendant dix mois, puis de minarai (見習い – apprentie maiko senior), avant de pratiquer la profession de maiko (舞妓 – apprentie geiko) pendant environ cinq ans, et éventuellement de devenir geiko  vers ses vingt ans. Un sacré programme !

Kyo-Odori 3032L'okiya Hanafusa à Miyagawachô. Les plaquettes indiquent les noms des maiko et geiko résidentes.

Voici les réponses aux questions fréquemment posées à Shigemori par les aspirantes maiko, une FAQ (mal) traduite par mes soins :

 

  • Est-il possible de devenir maiko à la fin du lycée ?

Oui. La plupart du temps, les aspirantes maiko postulent à la fin de leurs années de collège, mais il possible de le faire après le lycée. Cependant, la période en tant que maiko en est raccourcie (les maiko deviennent geiko vers l'âge 20 ans) et il faut donc apprendre beaucoup de choses en peu de temps. Il est dans ce cas préférable d'étudier la danse traditionnelle japonaise pendant les années de lycée.

  • Je souhaiterais devenir maiko mais mes parents s'y opposent.

L'autorisation de vos parents est nécessaire car vous êtes encore mineure. Essayez d'en discuter plus amplement avec votre famille. A l'okiyaShigemori, nous vous proposons une expérience en tant que shikomi(stade d'apprentissage avant de devenir maiko), donc n'hésitez pas à venir nous rendre visite avec vos parents.

Kyo-Odori 4620La maiko Tanewaka, admirable danseuse

  • Suis-je obligée de venir vivre à l'okiya même si je réside déjà à Kyoto ?

Oui. Même si vous habitez près de l'okiya, vous devez venir y vivre à temps plein. Nous sommes convaincus que beaucoup de choses s'apprennent en vivant en communauté.

  • Y a-t-il des frais mensuels à régler pendant la période d'apprentissage pour devenir maiko ?

Non. C'est l'okiya qui prend en charge les dépenses liées à la vie quotidienne et aux leçons d'arts traditionnels.

Kyo-Odori 8407Les maiko de Miyagawachô offrant une danse aux divinités du sanctuaire de Yasaka

  • Y a-t-il une limite de taille pour devenir maiko ?

Les maiko portent des sandales à plateformes appelées « okobo ». Étant donné que ces sandales font 10 cm de hauteur, il vaut mieux avoir une taille qui ne dépasse pas 1m60.

  • Que font les maiko pendant leurs jours de congé ? D'ailleurs, ont-elles des jours de congé ?

Il y a des jours de repos. Les jours de congé des maiko ne diffèrent pas de ceux des autres filles de 15 à 20 ans. Les maiko vont au cinéma ou mangent avec des amis par exemple (dans ces moments, elles portent des vêtements normaux et défont leur coiffure traditionnelle).

Kyo-Odori 8037La maiko Satomi lors du festival Hatsu Ebisu au sanctuaire d'Ebisu

  • Je viens d'une région où les gens ont un accent. Cela pose-t-il problème ?

Non, cela n'est pas un problème. Tout comme les présentateurs télé emploient un japonais standard, les maiko ont une façon particulière de s'exprimer. Il vous suffit de bien apprendre le dialecte de Kyoto au cours de votre période d'apprentissage (en tant que shikomi) avant de devenir maiko.

  • Peut-on quitter la profession de maiko en cours de route ?

Il est possible d'arrêter l'apprentissage. Cela arrive que des personnes abandonnent avant de devenir maiko parce que l'entraînement est trop difficile pour elles. Il n'est pas simple de devenir maiko (ce n'est évidemment pas une profession à la portée de tout le monde). La réalité des choses ne correspond pas toujours à l'univers que l'on s'imagine au départ. C'est pour cela que l'okiya Shigemori propose une expérience en tant que shikomi, car il nous semble important que les candidates puissent réaliser un peu ce que sont les vraies maiko.

Tanekawa

Pour les beaux yeux de Tanewaka... (crédits: Théo Inisan)

Publié dans Zazen Geisha

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stefan2009 25/11/2012 23:06


Oups, j'ai oublié une petite précision, Kikune est partie sans devenir geiko le 21 mai 2012...


Et en parlant de Shigemori, Kofuku va devenir geiko le 29 novembre et une nouvelle maiko, Koyoshi, va faire ses débuts d'ici quelques semaines !


 

stefan2009 18/09/2012 21:34


Hello !


Merci pour ce nouvel article très intéressant !Ne lisant pas le japonais, j'apprécie d'avoir une traduction ^^.


Juste pour info, les plaques de noms de l'okiya Hanafusa sont celles  (de gauche à droite) de : Kikushino (maiko), Kikune, Kikuyu, Kikumaru, Kikutsuru, Kikuno, Kikuyumi & Kikumi (toutes
geikos).


Et malheuresement Tanewaka est partie cette été, nous n'aurons pas la joie de la voir devenir geiko...


A une prochaine fois :) !

Zazen Rouge 25/11/2012 22:16



Bonjour et merci pour toutes ces précisions, avec mes excuses pour le retard! 


 


J'ai été très triste d'apprendre que je n'aurais plus le bonheur de croiser Tanewaka-san dans son hanamachi. C'est une jeune fille charmante, très professionnelle, et je lui souhaite le meilleur
dans sa nouvelle vie. J'ai hâte de pouvoir remettre les pieds à Kyôto pour faire connaissance avec les nouvelles recrues et revoir les maiko que j'admirais et qui sont désormais de
magnifiques geiko!


 


En attendant, je continue de suivre les actualités des hanamachi grâce aux internautes qui ont la gentillesse de bien vouloir les partager :)